ABONNES
SERVICES COMMENT ? CONTACT
A L'AIDE !


COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour vous protéger du spam, Halte au Spam utilise près de 600 tests, mis à jour en temps réel pour distinguer un email non désiré d'un email désiré. Voici un aperçu rapide et - on espère - pas trop technique des différents tests mis en oeuvre.

La détection d'open relays - Par nature, un serveur mail est programmé pour envoyer des emails. Logique. Seulement, chaque serveur doit être configuré pour permettre l'envoi d'emails uniquement aux utilisateurs accrédités. Par exemple, le serveur d'envoi d'emails de Wanadoo autorise l'envoi d'emails aux seuls clients connectés à partir de Wanadoo. Cette protection a pour but de réduire considérablement le spam puisque chaque serveur devient alors responsable de ses utilisateurs.
Malheureusement, il existe des serveurs qui permettent à n'importe qui d'envoyer des emails. On les appelle des "open relays" car ils sont ouverts à tout le monde. Notamment aux spammeurs qui sont friands de ces serveurs: ils peuvent envoyer leurs courriers non désirés sans crainte car ils sont inconnus de ces serveurs.
Plusieurs organismes tiennent à jour des listes de ces open-relays, en temps réel (le plus sérieux - à notre point de vue - est SpamCop). Lorsque vous recevez un mail, Halte au Spam consulte plus d'une dizaine de ces bases d'open relays pour vérifier si le mail a été émis par un serveur "open relay". Si c'est le cas, il s'agit à 99% d'un spam car très souvent les serveurs open relays sont mis en place par les spammeurs eux-mêmes. Dans de très rares cas, il s'agit de serveurs mal configurés.
Attention: nous ne maintenons pas nous mêmes des listes d'open-relays car certains spammeurs, mécontents d'être présents dans ces listes vont devant les tribunaux pour les condamner. Et les empêcher de nuire. Au nom de la libre expression. Qui a bon dos.

La vérification de la structure du mail - Lorsque vous envoyez un mail, votre logiciel de messagerie et tous les serveurs utilisés pour transmettre votre message laissent une trace. En fait, ils écrivent des en-têtes (headers en anglais) à votre message qui ne sont pas visibles pour l'utilisateur lambda. Nos amis les spammeurs, eux, utlisent souvent des logiciels bricolés pour envoyer leurs courriers non désirés. Résultat: les en-têtes ne sont pas conformes à ce qu'ils devraient être, leur structure est totalement farfelue. Lorsque vous recevez un mail, Halte au Spam vérifie ces en-têtes. Plus ils sont farfelus, plus la probabilité que le message soit un spam augmente.

L'authentification de l'envoyeur - Si vous avez déjà essayé de répondre à un spam, vous vous êtes sans doute aperçu que celà générait souvent une erreur. Les spammeurs utilisent de fausses adresses car ils ne veulent que vous leur répondiez ! Lorsque vous recevez un mail, Halte au Spam vérifie que l'adresse de l'expéditeur existe bel et bien. Si ce n'est pas le cas, la probabilité qu'il s'agisse d'un spam est de 50%. Pourquoi seulement 50% ? Tout simplement parce que certains serveurs ne nous autorisent pas à vérifier l'existence réelle d'un utilisateur (pour des raisons de sécurité souvent). Il est donc impossible d'être certain à 100% de ce test.

La lecture du contenu du mail - Nous entretenons une base de données des derniers spams envoyés de par le monde. Bien sûr, nous n'avons pas la prétention de tous les obtenir, nous en avons certains. Nous utilisons en effet des adresses que nous avons fait nous-mêmes répertorier dans les listes d'adresses que s'échangent les spammeurs. Lorsque vous recevez un mail, nous vérifions si le contenu de ce mail ne correspond pas à un spam répertorié auparavant. Si c'est le cas, la certitude atteint 100%.
Attention: nous n'effectuons pas de recherche par mot-clé (sex, free, adult, etc.) car ce type de recherche entraîne selon nos tests des taux d'erreurs pouvant se monter à 25% !! Nous vérifions l'intégralité du contenu du mail. Un seul mot ne nous suffit pas.

Et pleins d'autres tests - En fonction des résultats des tests que nous venons de vous indiquer, nous executons d'autres tests qui permettent d'en affiner la précision. Par exemple, nous entretenons une liste de sites ayant l'habitude d'effectuer leur promotion en utilisant le spamming. Evidemment, cette liste ne peut pas être utilisée comme un test a priori puisque l'un de vos amis peut très bien vous envoyer un lien vers l'un de ces sites de toute bonne fois. Par contre, si nous avons détecté une mauvaise structure de mail (lire plus haut) et qu'il est impossible d'authentifier l'expéditeur, nous effectuons cette vérification. Autre exemple: si nous détectons que le mail que vous avez reçu a été envoyé depuis la Chine (d'un serveur n'étant pas listé comme un open-relay), nous allons en vérifier son contenu à la recherche de tous les sites qu'il contient. S'il contient uniquement des références à des sites basés aux Etats-Unis, nous effectuerons d'autres tests plus poussés et ainsi de suite.

Et tout ça en une seconde - Notre objectif est de supprimer le spam mais pas de vous empêcher de lire vos mails. C'est pour cela que nos tests sont effectués en seulement un peu plus d'une seconde. En fonction des spams que nous voyons arriver, nous modifions en temps réel les tests utilisés et leur priorité. Un bon moyen pour en détecter un maximum...

Pour des résultats difficilement évaluables - Nous n'avons pas la prétention de clamer que nous détectons tous les spams. Nos mesures internes nous montrent que nous détectons en moyenne 90% du spam américain et 70% du spam européen. Mais, dans ce domaine, la certitude est impossible à atteindre. Nous pouvons nous tromper. Dans ce cas, n'hésitez pas à garder le spam que vous avez reçu et à le transférer à postmaster@halteauspam.org. Nous analyserons le pourquoi du comment et nous essayerons de nous améliorer encore un peu plus...

Si vous ne trouvez pas ces explications claires, que vous souhaitez une précision complémentaire, n'hésitez pas: écrivez à notre support technique.